Menu | Contenu | Pied de page

Traitement biologique anaérobie de nappe polluée aux solvants chlorés (C315a)

ref12-1

CLIENT :

Industrie automobile

LIEU GEOGRAPHIQUE :

Sarthe (72)

ETAT DU SITE :

Site industriel en activité

DUREE DES TRAVAUX :

A partir de janvier 2008 (plusieurs années prévues)

PROBLEMATIQUE :

Il s’agit de réhabiliter plusieurs zones sur site où la présence de solvants chlorés a été mise en évidence. SOLEO Services a retenu le traitement biologique anaérobie comme moyen de réhabilitation.

Afin de dimensionner la solution globale, des essais pilotes ont été réalisés sur chacune des zones à traiter. Ces essais ont permis de mieux caractériser la nature du sol et l’écoulement de la nappe et de prouver la faisabilité de la biostimulation. Suite aux résultats très favorables des essais pilotes, le traitement grandeur nature des zones a été mis en place, sur la base d’une solution de recirculation.

TRAVAUX REALISES :

En premier lieu, les zones ont été caractérisées précisément par l’implantation d’une quinzaine de piézomètres supplémentaires. Ensuite, 2 essais pilotes de traitement biologique anaérobie en recirculation ont été implantés sur 2 des zones sources de l’usine.

La mise en œuvre du traitement sur de plus grandes superficies a nécessité des travaux de voiries dans le but de créer une barrière d’injection (7 ouvrages) ainsi qu’une barrière de pompage (4 ouvrages) reliées entre elles par des canalisations permettant l’injection dans le sol de la solution de traitement. Ces travaux ont dû être réalisés en prenant compte l’activité du site –notamment une circulation importante (camions, fenwicks, …).

Sur une autre zone, une barrière hydraulique de 15 m3/h sur 3 puits a été mise en place en aval d’une zone source importante. Un enclos a été spécialement conçu pour l’installation d’une unité de traitement des eaux composée d’une tour de stripping. Un traitement sur charbons actifs des gaz émanant du stripper a également été mis en place.

RESULTATS :

Concernant les essais pilotes, des résultats positifs ont rapidement été enregistrés comme le souligne le graphique présenté en illustration. Les conditions de biodégradation anaérobie se sont rapidement mises en place, une déchloration réductive a donc lieu, ce qui implique une baisse des composants chlorés.

shema
Au niveau du traitement à plus grande échelle, de bons indicateurs de cette biodégradation ont été relevées par des monitorings réalisés régulièrement (prélèvements, physico-chimie de la nappe, etc.), les concentrations des solvants chlorés sont en nette baisse et prouvent le fonctionnement du traitement biologique.

L’efficacité du traitement au niveau la barrière hydraulique (stripper) est également très favorable et adapté à la problématique.

BUDGET GLOBAL :

700 K€ HT

ref12-2ref12-3



Siège

ZAC des Chevries
11 rue des Chevries
78410 Aubergenville
Tél. 01 39 29 75 70
Fax 01 39 29 72 03